Comment fonctionne un serrurier ?

Comment fonctionne un serrurier

Pour ouvrir une serrure magnétique, il suffit de placer la clé dans un endroit précis, simple : ici, la sécurité n’est qu’une forme plus ou moins compliquée de la languette de la clé, qui ne peut être insérée que dans un trou de forme bien découpée.

Qu’est-ce qu’une clé ?

Une clé est un objet utilisé pour ouvrir une serrure. Il existe de nombreux types de clés, notamment : mécaniques, la clé à came de forme appropriée place les loquets de la serrure dans une position permettant de tourner le cylindre et de déplacer le pêne, magnétiques  à l’intérieur de la clé se trouve un ensemble d’aimants qui, lorsqu’on s’approche de la serrure, provoquent la déviation du cliquet qui bloque la rotation du cylindre et déplace le pêne.

Comment fonctionne une serrure à combinaison ?

Pour ouvrir la serrure, en l’absence de clé, vous pouvez également utiliser une pique, c’est-à-dire un objet qui vous permet de déverrouiller la serrure en actionnant les cliquets de verrouillage à tour de rôle. Le pic permet de placer les cliquets ou les goupilles qui bloquent le cylindre dans les positions appropriées, après avoir préalablement tendu le cylindre avec un tendeur, afin que les goupilles déjà placées ne reviennent pas dans leur position initiale. Cela vous permet de déverrouiller le mécanisme de verrouillage.

Comment fonctionne un serrurier

Le lockpicking ou crochetage est le terme anglais qui désigne l’art de manipuler une serrure avec des outils choisis de manière appropriée (comme un pic) pour ouvrir le mécanisme de manière non destructive sans utiliser de clé. En raison du mode de fonctionnement des serrures ou d’imperfections de conception et de fabrication, cette tâche est généralement beaucoup plus simple que ne le laisserait supposer une estimation du nombre de combinaisons de clés disponibles.

Le crochetage est souvent utilisé par les serruriers appelés à intervenir en cas de perte ou de défaillance d’une clé, ainsi qu’à des fins de vol par des voleurs. Il existe également des groupes de loisirs et de sport qui participent à l’ouverture des serrures dont ils sont propriétaires (par exemple, l’Open Organisation of Lockpickers).

Ce qui se passe

Le terme « bumping » est utilisé pour décrire l’art de manipuler une serrure à l’aide d’une clé bien conçue pour ouvrir de nombreuses serrures dont les mécanismes empêchent la crochetage traditionnel. Le choc tire parti de la façon dont sont construites les serrures cylindriques typiques, où le fait de taper légèrement sur une clé mal assortie, chaque position étant coupée aussi profondément que possible (position 9), peut entraîner une séparation temporaire des parties supérieure et inférieure des goupilles, ce qui permet de tourner la clé.

Cette technique est connue des serruriers depuis au moins les années 1970, mais elle est devenue un sujet d’intérêt général en Europe lorsqu’elle a été abordée dans une série de reportages télévisés grâce aux efforts de Klaus Noch et de l’organisation néerlandaise TOOOL ; en même temps, aux États-Unis, elle a été popularisée par Marc Tobias.

Cette technique exige beaucoup moins d’expérience et de connaissances, prend moins de temps et laisse moins de traces que les autres méthodes d’ouverture des serrures. Toutefois, la technique est relativement bruyante (en raison de la nécessité de frapper la clé) et nécessite une clé qui correspond au profil de la serrure, de sorte que son utilité pour les criminels est limitée. En outre, certains types de serrures, par exemple les mécanismes à disque (tels que Abloy Protec), sont intrinsèquement insensibles aux chocs.

 

Comment fonctionne un serrurier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top